VivelaPub analyse des tendances publicitaires
Partagez-moi ! partagez 2commentaires

Le Minitel est mort, vive le Minitel !

la fin du minitelCe 30 juin 2012 marque la fin d’une époque, Orange vient en effet de fermer le service de télécommunications Minitel, 30 ans après son lancement. Pour rendre hommage à ce qui fut de longues années notre fierté nationale, puis un concurrent sérieux à l’Internet en France, revoyons avec quelques reportages et publicités les souvenirs qu’il nous laisse.

1. Le Minitel à la conquête de l’hexagone.

La création du Minitel fut décidée par le président Giscard après que celui-ci eut reçu en 1977 un rapport sur l’informatisation de la société. Ce fleuron de la technologie française ne s’appelle pas encore Minitel mais Télématique, soit la fusion des Télécommunications et de l’informatique, comme l’explique si bien ce reportage de 1978.

Il s’agit d’une véritable révolution informatique de la société, que la France devra accepter pour rester compétitive. Le service est baptisé Minitel, comme « Médium Interactif par Numérisation d’Information TELéphonique ». Les premiers essais grandeur nature ont lieu en Ille-et-Vilaine en 1982, où le Minitel sert d’annuaire informatisé.

Difficile de faire adopter l’usage du Minitel au grand public, trop habitué à l’annuaire papier !

Pour favoriser l’usage du Minitel, les PTT distribuent gratuitement des terminaux, si bien qu’en 1985, la France compte un million de Minitels en services. Les premières publicités institutionnelles font leur apparition en 1986.

Outre l’annuaire, le Minitel propose également des services de presse, de vente par correspondance, de banque et de messagerie.


Le Minitel est avant tout un outil simple d’utilisation, malgré sa lenteur et ses pauvres graphismes à base de lignes. Pour avoir une information, il suffit de taper le 11 (qui deviendra 3611 par la suite) et de suivre la petite flèche !


Frédéric Diefenthal dans son plus grand rôle ! Le futur acteur nous explique qu’il est possible de trouver un métier en étant nul en maths !

2. Le Minitel rose.

Avec l’ouverture du 3615 en 1984, kiosque de services payants, le Minitel prend son envol. De 145 services en janvier 1984, on passe à 2074 services en janvier 1986, et près de 5000 en 1987. Le Minitel rose, désignant tous les services de messagerie érotique, devient un acteur incontournable du Minitel, faisant la fortune de quelques entrepreneurs, et porte à débat dès 1987.

3615 Ulla

Qui dit Minitel, dit Minitel rose. Et qui dit Minitel rose dit 3615 Ulla ! Les plus de 20 ans ont forcément croisé une fois dans leur vie une affiche pour la célèbre messagerie rose !

pub 3615 ulla

3615 ulla pub

3615 Aline (1991)


Aline et sa malice vous présentent la série (du dimanche ?) soir sur M6.

3615 Anna (1990)


Si vous préférez, il y a Anna, la sœur d’Aline !

3615 AZM (1988)


Beaucoup d’animatrices du Minitel Rose étaient en fait des Hommes !

3. La voyance et l’astrologie

Dans un genre encore plus kitch que le Minitel rose, de nombreux services de voyance et d’astrologie fleurirent sur le Minitel. Voici le best of, ou plutôt le worst of, de ces publicités !

3615 Selene (1989 et 1991)


Sélène, notre chère astropsychologue et ses publicités sexistes ringardes !

3615 PL HORO (1987)


Cet arc en ciel de couleurs est un véritable cliché des années 80 !

3615 Chamfort (1989)


Pensez-vous réellement parler à Anne Chamfort, voyante conseil ?

3615 Soleil (1995)


Cette chère Mme Soleil anima chaque matin l’horoscope d’Europe 1 de 1970 à 1993 et fit prospérer son activité sur Minitel au 3615 Soleil, qui resta actif et continua à faire des publicités après sa mort…

3615 Galaxia (1991)


« L’avenir du futur », sans doute le meilleur slogan jamais imaginé !

4. Les jeux.

Après le sexe et la voyance, les jeux étaient un thème très prisé sur Minitel !

3615 AZJ (1987)


AZJ (cousin du coquin AZM ?) va éveiller la curiosité de vos enfants.

3615 Game (1987)


Les jeux ne sont pas réservés aux enfants !

3614 EDI (1987)


Les jeux, c’est bien, mais c’est encore mieux lorsqu’on gagne quelque chose ! Mention spéciale à cette pauvre Catherine, mise sur la paille quelques années plus tard après avoir reçu un email d’un pseudo Prince Nigérian lui promettant fortune !

3615 Lucky (1990)


Non, il ne s’agit pas d’une parodie !

3615 PMU (1992)


L’ancêtre des Betclic et autres PartyPoker ne s’encombrait pas de messages de prévention à l’addiction aux jeux !

5. L’argent, la formation et le travail.

Après s’être diverti (Minitel rose, voyance, jeux), on pouvait enfin utiliser le Minitel de façon utile, pour chercher une bonne École, puis un bon travail, et enfin placer en bourse son argent durement gagné.

3617 TOPECOLE (1991)


Le bon choix avant d’en faire un !

3617 CADREMPLOI (1991)


Une certaine ressemblance avec le « Like » de Facebook, non ?

3614 CIAL (1987)


Comme le dit la blond suave, « j’adorerais qu’il s’occupe de moi ». Archimède serait-il un membre masculin du Minitel rose ?

3615 Money (1987)


Monsieur Jean Gastaut nous prendrait-il de haut ?

6. Les portails généralistes.

Google n’existait pas sur Minitel, les quelques chaînes de télévision et groupes de presse se chargeaient du rôle de « moteur de recherche thématique ».

FR3 CAEN (1985)


Vous y avez cru ? Et si FR3 Caen avait proposé dès 1985 une sorte de 3615 FR3 Replay, avec en prime quelques programmes érotiques !

3615 Libé (1986)

Matez et télématez Libération !

3615 M6 (1990 et 1989)


On trouve tout sur M6 !

Vous pouvez même devenir une star. Enfin, cela reste à prouver !

3616 EUROGUIDE (1989)


Régler ses achats en Ecus, non, mais en Euros, oui !

7. L’Internet aura sa peau.

Au milieu des années 90, l’Internet commence à frapper à la porte des foyers français. Le Minitel, déjà en place depuis de nombreuses années lui oppose au début une farouche résistance, freinant sa progression dans l’hexagone. Il faut dire que le Minitel a quelques attraits non-négligeables par rapport à Internet : un système fermé, qui rend la propagation de virus impossible, un débit constant, un taux de disponibilité proche de 100 %, une navigation intuitive…

Une démonstration de l’Internet au JT de France 2 en 1997. Les sites roses sont bien plus attractifs que le Minitel rose grâce aux images ! L’Internet finira par l’emporter grâce à son système ouvert, sans monopole d’un opérateur, qui permet d’avoir une quantité d’informations bien plus grande, et grâce à son ergonomie, qui permet d’afficher des images là ou le Minitel n’affiche que des lignes de couleurs.

La dernière tentative du Minitel (2003)


En 2003, on pensait encore à intégrer Internet au Minitel !

La dernière publicité : 3617 Qui Donc (2004)

Initialement prévue en 2010 puis en 2011, le Minitel a finalement attendu aujourd’hui pour refermer définitivement son clavier. Pourtant certaines entreprises continuaient à gagner de l’argent grâce au Minitel en 2012, telle que AGL, la société éditrice du 3615 Ulla, qui a comptabilisé 21 000 connexions au mois de mai, soit autant que VivelaPub !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !





Restons connectés



Ces articles pourraient également vous intéresser :

 

2 commentaires (+ajouter le votre ?)

Laisser un commentaire