VivelaPub analyse des tendances publicitaires
Partagez-moi ! partagez 0

Nouvelle pub Clio : Renault perd ses valeurs

Dans la publicité pour le nouveau Scénic, Renault nous vantait les bonheurs d’une famille recomposée et la fierté d’être un père irresponsable. Dans la publicité pour la nouvelle Clio, diffusée actuellement, la marque semble nous expliquer que finalement, le bonheur, c’est de ne pas avoir d’enfants…

En plus d’être incohérente avec les valeurs prônées précédemment, cette publicité est dérangeante pour les multiples raisons évoquées par Meghann sur son blog http://le-terrier-de-meghann.over-blog.com et reprises ci-dessous.

« Alors, la vraie vie, c’est de ne pas dépendre de ses enfants, ne pas gérer sa vie en fonction d’eux mais être libre de tous les plaisirs avec une femme. Bref, la vraie vie, c’est d’attendre une femme et non des enfants. Certes, il y a un fond de vérité. Certes, il est vrai qu’avoir un enfant bouleverse l’équilibre d’un couple et amène à faire des concessions toute sa vie, et de manière irrémédiable. Mais cette pub est génante à deux titres : tout d’abord, insinuer que la vie de famille est une vie gâchée, alors que la procréation est une chose naturelle dans une société (même si heureusement, elle n’est pas obligatoire) mais enfin, la majorité des couples finissent par avoir des enfants… Tous les couples connaissent ce qu’on appelle la « routine », il faut faire en sorte que cela ne deviennent pas de la monotonie ennuyeuse. Mais avoir des enfants ça fait partie de la vie. Or, à voir cette pub, on a l’impression que c’est une fatalité. C’était le premier point. Ensuite, ce sont des hommes qui attendent les enfants à la sortie. Si ce n’est pas « la vraie vie », alors doit-on en conclure que de chercher les enfants à l’école devrait être un rôle dévolu exclusivement aux mères, tandis que monsieur drague la secrétaire du bureau ? Là encore, un beau cliché : élever et éduquer les enfants relèvent des compétences exclusives de la mère. Pourtant les temps ont changé, il n’y a rien de mal ou de dégradant à ce qu’une femme travaille et que ce soit le mari qui aille chercher les enfants, s’occupe de leur goûter et de leurs devoirs. Dans cette pub, l’homme qui accueille son enfant dans une voiture familiale perdrait sa virilité, face au jeune premier avec sa super voiture qui lève la jeune nana sexy… »

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Recevez les nouveaux articles !