VivelaPub analyse des tendances publicitaires
Partagez-moi ! partagez 5commentaires

Pop art et publicité : cercle vicieux ou vertueux ?

La société de consommation s’inspire d’un art qui s’inspire d’elle, la boucle est bouclée…

En effet, le pop art se veut être un mouvement artistique portant à réflexion sur le statut d’œuvre d’art et la société de consommation naissante. Alors que Marcel Duchamp provoquait le microcosme artistique du début de XXe siècle en exposant un urinoir, Andy Warhol, dessinateur publicitaire et principale tête de gondole du pop art, se plait, lui, à peindre des objets de consommation quotidienne dans les années 60. Warhol reproduit ses peintures jusqu’à l’épuisement, tentant de prouver que l’art peut être une production de masse, telle notre société qui nous gave de produits et artistes prêts à consommer.

Au sommaire :

  1. Les classiques de Warhol revus par la pub
  2. Warhol l’homme sandwich
  3. Le pop art, c’est aussi Roy Lichtenstein

1. Les classiques de Warhol revus par la pub

Nous sommes en 1962. Andy Warhol maitrise depuis peu la technique de la sérigraphie et se concentre jusqu’alors sur le domaine de la bande dessinée. Son style, assez similaire à un autre pop artiste pour lequel il éprouve un grand respect, Roy Lichtenstein, le pousse à changer de sujet.

Campbell's Soup Cans

Campbell’s Soup Cans : 1962

Pourquoi des cannettes de soupe ?

Plusieurs hypothèses existent :

  • L’idée aurait été suggérée par Muriel Latow, assistant artistique commercial de Warhol à la fin des années 50, qui lui suggéra de peindre « quelque chose que l’on voit tous les jours et quelque chose que tout le monde peut reconnaître. Quelque chose comme une boîte de soupe Campbell. »
  • L’idée serait venue de Warhol lui-même, qui avait « l’habitude d’en manger »
  • Warhol aurait décidé de peindre des boites de conserve car sa mère fabriquait des fleurs en fer blanc à partir de conserves.
publicité campbell's soup

Publicité Campbell’s : le vrai chef-d’œuvre est dans la conserve

Campbell’s peut remercier Warhol d’avoir donné à sa conserve de soupe une telle reconnaissance !

Warhol reproduit également les stars mondiales de l’époque, tel Elvis Presley, démultiplié jusqu’à en perdre son identité dans le tableau Eight Elvises.

Eight Elvises : 1963

Eight Elvises : 1963

publicité les inrockuptibles eight elvises

Publicité les Inrockuptibles

Les stars ne seraient-elles que des marques pour l’artiste ? Elvis, Campbell’s, Marilyn Monroe, Coca-Cola… Tous symbole d’une société de consommation ?

Green Coca-Cola Bottles Andy Warhol 1962

Green Coca-Cola Bottles : 1962

Marilyn Diptych : 1962, Andy Warhol

Marilyn Diptych : 1962

A la mort de Marilyn Monroe en août 1962, Warhol acquiert une de ses affiches pour le film Niagara, tourné presque 10 ans plus tôt, et commence une série de portraits illustrant la dualité de la star : vivante et colorée à gauche, sombre et morte à droite.

Marilyn Diptych est l’oeuvre de Warhol ayant le plus été recyclée par la publicité

Pepsi

publicité pop art pepsipublicité pop art pepsi Rihanna

Pepsi est-il jaloux que Warhol ait choisi des bouteilles de Coca-Cola ?

Ray-Ban

publicité pop art Rayban

Des lunettes de toutes les couleurs !

Kitchenaid

publicité pop art Kitchenaid

Depuis 92 ans, cuisiner a été un art pour nous

Lexus
publicité pop art lexus

Chaque pièce est une pièce d’art. Lexus se met aussi à la métaphore artistique.

Fregata
publicité pop art Fregata

mmm… On peut vraiment vendre tout et n’importe quoi avec le style Warhol !

Orbit

publicité pop art Orbit

Venons en maintenant à la discorde de la banane !

En 1967, Warhol réalise la pochette de l’album The Velvet Underground & Nico du groupe de Rock The Velvet Underground, qui se produisait régulièrement au Factory, atelier d’artistes ouvert par Warhol. 45 années passent… En 2012, John Cale et Lou Reed, membres fondateurs du groupe de Rock portent plainte contre la fondation Andy Warhol pour les arts visuels qui vient de donner son autorisation à Apple pour l’utilisation de l’image de la pochette… La plainte sera finalement rejetée pour la raison que cette banane n’appartient pas au groupe, et que la fondation n’a jamais intenté aucun procès contre Velvet Underground pour son utilisation de la banane…
The Velvet Underground & Nico publicité Moderna museum

Pochette de l’album The Velvet Underground & Nico / publicité Moderna museum

D’autres chanteurs firent appel à Warhol pour réaliser des pochettes d’albums, tels que les Rolling Stones et Aretha Franklin.

album rolling stone Andy Warhol album Aretha Franklin Andy Warhol

Perrier

publicité pop art Perrier publicité pop art Perrier

En 1983, Warhol s’attaque aux bouteilles de Perrier, qui lui rendront hommage 30 ans plus tard pour les 150 ans de la boisson.

Volkswagen

Publicité Volkswagen lemon Volkswagen Lemon Warhol

En 1985, Warhol fait de l’art avec l’une des publicités les plus marquantes de l’Histoire, signée du publicitaire William Bernbach pour Volkswagen en 1960.

Apple Warhol

Cette même année, Warhol croque la pomme la plus célèbre au monde, et n’hésites pas à faire la promotion de l’Amiga devant les caméras !

Toujours en 1985, Warhol s’en prend au n°5 de Chanel, un peu plus classe que la soupe Campbell’s, la seule chose que portait Marilyn Monroe au lit ! Chanel se servira de cette création à des fins publicitaires en 1997.
publicité pop art Chanel

L’année suivante, Warhol réalise pour la marque de Vodka Absolut une déclinaison personnelle de la célèbre campagne Absolut.

publicité pop art Absolut Vokda

2. Warhol l’homme sandwich

Vous l’aurez compris, Andy Warhol entretien une liaison très étroite avec la publicité, qu’il veut élever au rang d’art. Cela ne l’empêchait pas pour autant de se réduire de temps en temps au statut de simple homme sandwich dans des publicités assez ridicules… Faut-il y voir une autocritique de son statut d’artiste ? Une simple volonté d’arrondir ses fins de mois ?

Quand je vous dit qu’Andy Warhol est un homme sandwich…

Braniff (1969)
publicité pop art Warhol Braniff

Warhol accompagné du boxer Sonny Liston, qui décèdera l’année suivante, dans une publicité pour la compagnie aérienne Braniff, qui fera faillite en 1982.

Pionner (1973)

publicité pop art Warhol Pionner

Lorsqu’Andy Warhol ne peint pas de son propre gré des objets du quotidien, il est payé pour le faire…

TDK (1982)

En 1979, Warhol s’entoure d’une équipe en charge du tournage d’émissions TV afin d’étendre son domaine artistique au domaine télévisuel. Au programme : Andy Warhol’s Fashion, un talk show sur la mode, suivi par Andy Warhol’s TV, une émission de télé-réalité précurseur du genre, et de Andy Warhol’s Fifteen Minutes. Pas étonnant dès lors de voir Warhol faire de la pub pour un magnétoscope !

Sasson (1985)
publicité Warhol sassoon

Intéressons-nous maintenant à cette fameuse perruque platine que Warhol arbore fièrement depuis le début des années 50 (afin de masquer une calvitie précoce ?), car non, il ne s’agit pas de ses cheveux ! On peut se demander dès lors pourquoi mettre du spray sur une perruque…

Sol Beer (2011)
publicité Warhol Sol Beer

Tout comme un certain nombre d’artistes, Warhol continue d’inspirer les publicitaire bien après sa mort.

The art of shaving (2010)
publicité Warhol The art of shaving

Warhol est l’homme qui vous faut pour transformer n’importe quoi en art !

Civita art school (2010)
publicité Civita art school

Ce n’est pas la perruque qui fait l’artiste.

Perth Zoo
publicité pop art Perth Zoo

Un éléphant, ça trompe énormément.

3. Le pop art, c’est aussi Roy Lichtenstein

Whaam! - 1963

Whaam! – 1963

Comme nous l’avons dit en début d’article, Warhol avait au début des années 60 un style assez similaire à celui d’un autre pop artiste plus abouti graphiquement : Roy Lichtenstein. Son style, que lui-même qualifie de « aussi artificiel que possible » s’inspire des comics de l’époque. Ci-dessous, l’oeuvre Whaam!, qui n’est rien d’autre qu’une reprise d’une case du Comic All-American Men of War.

Umbro
publicité pop art umbro

Volkswagen
publicité pop art volkswagen

Un choc bien évité grâce au nouveau système de freinage de Volkswagen

Oh, Jeff...I Love You, Too...But... - 1964

Oh, Jeff…I Love You, Too…But… – 1964

Autre oeuvre remarquable de Lichtenstein, Oh, Jeff…I Love You, Too…But… dépeint une séduisante femme blonde, l’air grave, au téléphone avec un certain Jeff (son amant qui désire être plus qu’un simple amant si l’on en croit la bulle de dialogue.

Sun light

publicité pop art sun light

La blonde pleure devant sa vaisselle pendant que Monsieur… s’en fiche. Intéressant de constater que la saleté est représentée par une trame volontairement épaissie, procédé courant dans la branche du pop art s’inspirant de la bd.

Perrier
publicité pop art Perrier

Un jeu de mot à base de bulles

DKNY Fragrances
publicité pop art DKNY

Nous sommes ici assez loin de ce qui se fait d’habitude dans le secteur de la parfumerie : couleurs chaudes et gourmandes plutôt que noir et blanc, cette Eve moderne croque dans la vie plutôt que de prélasser lascivement !

Que penser au final de l’influence du pop art sur la publicité ?

Cet art, qui voulait tourner à la dérision le consumérisme a finalement été recyclé de la façon la plus primaire possible, perdant tout son pouvoir subversif…

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Et n'oubliez pas de voter VivelaPub aux #GBA2014 !

Votez VivelaPub aux Golden Blog Awards 2014 !

Les Golden Blog Awards récompensent chaque année les meilleurs blogs français dans 20 catégories. Votez Vivelapub dans la catégorie Economie / Marketing !

Restons connectés



Ces articles pourraient également vous intéresser :

 

5 commentaires (+ajouter le votre ?)

Laisser un commentaire