VivelaPub analyse des tendances publicitaires
Partagez-moi ! partagez 0

Antoine Griezmann, homme-sandwich à la recherche d’une personnalité

Le Mondial est de retour.  Préparez-vous, vous allez bouffer du ballon rond à toutes les sauces pendant les prochaines semaines ! Le footballeur est plus que jamais une marchandise fièrement mise en avant par les marques, pour le meilleur comme pour le pire… Après une overdose en 98-2002 et une période de bad-boys, l’équipe de France a enfin trouvé sa nouvelle coqueluche : Antoine Griezmann !

Le petit blondinet au joli sourire est mignon, bien éduqué, bref, il est la France à laquelle les marques veulent s’associer. Loin de la racaille analphabète, son image est lisse, trop lisse sans doute… Essayons de creuser un peu plus le personnage.

Antoine Griezmann Gilette
Griezmann et son nouveau club
Si Antoine Griezmann joue en équipe de France depuis 2014, c’est véritablement lors de l’Euro 2016 qu’il se révèle au grand public. Meilleur buteur de la compétition, 3ème au classement du ballon d’or, la France du Foot a tourné la page Ribery-Benzema. Dès lors, Griezmann apparaît partout…

Dans votre salle de bain pour Gillette et Head & Shoulders…

Antoine Griezmann pub
Antoine Griezmann pub

Dans votre salon pour Puma
Antoine Griezmann pub

Au métro pour Huawei !
Antoine Griezmann pub
Ou au cinéma, toujours pour Puma !
Antoine Griezmann pub

Je vous en passe bien d’autres, ne m’en voulez pas ! La plupart de ces publicités recyclent la fameuse célébration « téléphone » d’Antoine Griezmann, hommage au clip Hotline Bling de Drake (Griezmann est fan de rap US).
Célébration Antoine Griezmann

Les plus anciens y verront plutôt un remake de ceci…

Célébration Ronaldinho

Plus récemment, Griezmann nous a sorti une nouvelle trouvaille, la célébration Fortnite, reprenant la danse victorieuse d’un des personnages du jeu vidéo (Griezmann est fan du jeu vidéo).

Célébration Antoine Griezmann

Dans sa vie privée, savamment orchestrée sur Instagram, nous apprenons qu’Antoine est un grand fan de NBA (tous les clubs), fan de David Beckham dont il pousse assez loin certaines ressemblances (même numéro, même coupe de cheveux, même façon de cacher ses tatouages…). Dernier exemple en date, la mise en scène de sa décision de rester à l’Atlético Madrid, intitulé La Decisión, en référence au documentaire The Decision en 2010 annonçant le départ de Lebron James de Cleveland vers Miami.

Quel est le problème, il est libre de faire ce qu’il veut, non ? Certes, mais ces symptômes ne seraient-ils pas le reflet flagrant d’un manque de personnalité ? Griezmann va là où le vent souffle, comme le prouvent également toutes ses publicités sans aucun fil connecteur. Ce syndrome de la coquille vide sur laquelle viennent se greffer tout un tas de marques commence sérieusement à se voir, et à fatiguer.

D’une certaine façon, Griezmann est notre Tintin français (et il y a une vrai ressemblance physique n’est ce pas ?). Tintin n’a pas de personnalité et ce n’est pas ce qui est attendu de lui. Hergé avait fait de Tintin un vecteur sur lequel viennent se greffer les aventures et des personnages plus en couleurs, comme le capitaine Haddock (Olivier Giroud ?). Griezmann joue (très bien) au foot, et c’est sans doute la seule chose que nous devrions attendre de lui.

Du regard d’un fan de pub, des personnalités telles que Cristiano Ronaldo ou Zlatan Ibrahimovic ont un potentiel créatif bien plus développé, notamment dans l’auto-dérision, comme dans ces 2 excellentes vidéos sur lesquelles je vous laisse méditer !

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire