VivelaPub analyse des tendances publicitaires
Partagez-moi ! partagez 0

Téléviseurs : 100 ans de technologie racontés en publicités

Plongeons dans le passé et remontons les décennies par le prisme de la publicité pour postes de TV. Voyons les différentes évolutions technologiques qui ont servi d’argument de vente pour vous faire acheter une TV depuis un siècle ! Cet article est le premier d’une série consacré à l’histoire des objets de notre quotidien racontée par la pub.

Au programme

1926-1939: John Baird et la préhistoire de la télévision

Le développement de la télévision résulte du travail du nombreux ingénieurs. Il y en a un qui se détache toutefois du lot : l’écossais John Baird. Dans les années 1920, Baird travaille frénétiquement sur un dispositif semi-mécanique permettant de transmettre des silhouettes par un signal analogique.

Le 26 janvier 1926, Baird réunit dans son laboratoire des membres de la Royal Institute ainsi qu’un reporter du journal The Times pour la première démonstration publique d’un système de télévision pouvant retransmettre en direct des images à une fréquence de 12.5 images/seconde.

affiche pour la démonstration publique d’un système de télévision pouvant retransmettre en direct des images à une fréquence de 12.5 images/seconde
En Septembre 1928, Baird expose ses premiers modèles de Baird Televisors au Radio Exhibition de Londres.
Baird Televisors exposé au Radio Exhibition de Londres en 1928
Le public découvre avec enthousiasme les capacités de l’appareil !
Baird Televisors exposé au Radio Exhibition de Londres en 1928
La télévision est une fenêtre sur le future, selon les démonstrateurs du salon !

En cette même année 1928 apparaît la première chaîne de télévision expérimentale, la W2XBS, qui deviendra plus tard la WNBC.
Félix le Chat, utilisé pour les expériences de retransmission de la WNBC en 1928

Une figurine de Félix le Chat était utilisée pour les expériences de retransmission. Placée sur une plateforme tournante durant 2 heures par jour, le contraste entre ses 2 couleurs servait d’étalon pour améliorer la définition du signal !

La commercialisation des premiers postes de télévision commence réellement en 1934 en Allemagne, lorsque Telefunken présente son modèle FE1 à un prix proche de 8000 € aujourd’hui, pour une diagonale d’écran de 30 cm.

Telefunken FE1
A ce prix là et avec de telles dimensions, la télévision a encore quelques progrès à faire avant de s’installer massivement dans les foyers. Les spécialistes sont toutefois convaincus : l’avenir appartient à la télévision, comme vous pouvez le lire dans cette publicité pour la RCA (Radio Corporation of America) datant de 1939.
publicité RCA television 1939

1941: Et la toute première publicité TV fit son apparition !

L’Histoire retiendra cette modeste publicité pour les montres Bulova comme la toute première publicité TV ! Diffusée le 1er juillet 1941 sur NBC WNBT-TV avant le match de Baseball opposant les Brooklyn Dodgers aux Philadelphia Phillies. Bulova paya la modique somme de 9$ au diffuseur pour cette pub !

L’enthousiasme naissant autour de la télévision sera mis en pause le temps d’une petite Guerre Mondiale. C’est à partir de 1946 que les choses vont devenir très sérieuses pour l’industrie télévisuelle…

1946 – 1955 : à la conquête du Salon !

1946 marque le début des trente glorieuses. La forte croissante économique post-guerre donne naissance à la société de consommation. La popularisation de la télévision symbolise le mieux cet engouement pour un nouveau mode de vie, cette nouvelles façon de se divertir.

publicité télévision Dumont 1946
Dès 1946 et les premiers modèles abordables, la publicité pour téléviseurs a bien saisi que le plus important dans la télévision n’est pas l’objet en soi, mais le Monde auquel son écran va vous connecter. Remarquez la place minime occupée par le téléviseur Dumont ci-dessus dans l’ensemble de la publicité !
publicité télévision RCA1 946
Remarquez également comment cette publicité pour RCA communique sur les émotion que son téléviseur va vous procurer. Sport et télévision ont toujours fait bon ménage.
publicité télévision Motorola années 40
Laissez tomber les poupées et autres jouets, c’est une télé qu’il faut à vos enfants faut pour ce Noël ! Que ce soit une Motorola (ci-dessus) ou une General Electric (ci-dessous).
publicité télévision General Electric années 40
Le principal problème de ces premiers postes de télévision dans les années 40 est la taille ridicule de l’écran. Pour y remédier, voici la lentille loupe ! Garantie facile à attacher, sans distorsion d’image, compatible avec tous les écrans !
publicité walco tele vue lens
La bataille va très vite se porter sur la taille de l’écran comme argument de vente.
publicité télévision Crosley années 40

Voici l’écran géant de 12 pouces (33 cm de diagonale) par Crosley. Très très loin des télés actuelles qui dépassent la plupart les 40 pouces.
publicité télévision RCA Victor années 40
Voici maintenant la RCA Victor et ses 16 pouces (40 cm de diagonale).
publicité télévision Philco années 40
Et enfin… la 20 pouces (50 cm de diagonale) par Philco.

Lorsque la taille n’est pas l’argument principal de vente, on mise alors sur l’interactivité.
publicité télévision Admiral triple play années 40

L’offre triple-play selon Admiral : télévision – radio – électrophone !

La télécommande, accessoire ultime !

Avoir un écran de plus en plus grand, c’est bien ! Mais cela nous place aussi plus loin de la télé, qui n’est plus à portée de bras. Qui va se dévouer pour se lever du canapé lorsqu’il faut régler le volume, changer de chaîne ou éteindre le poste ? Heureusement un accessoire magique va faire son apparition en 1950 : la télécommande !

publicité telecommande Zenith Lazy Bones
L’accessoire inventé par la société Zenith Electronics connaîtra sa première version filaire en 1950 avec la bien nommée Zenith Lazy Bones.

publicité telecommande Zenith flash-matic
5 ans plus tard, Zenith lance la première télécommande sans fil : la flash-matic ! L’objet, qui ressemble plus à un sèche-cheveux qu’une télécommande, envoie un rayon lumineux sur des capteurs, permettant de changer de chaîne ou de changer le volume.

Matt Damon vous fait une démo !

publicité télécommande Zenith space-command

L’année suivante, c’est au tour de la space-command de voir le jour. La flash-matic avait un fâcheux problème : un rayon de soleil pouvait perturber les capteurs et changer de chaîne pour vous ! La space-command marche sans fil, sans batteries, sans flash lumineux ! Mais comment est-ce possible ? Les boutons de la télécommande émettent un son proche de l’ultra-son, qui déclenche un récepteur du poste de télévision (et qui devait aussi énerver votre chien…).

1950-1970 : la télévision n’est plus un meuble mais devient un « petit » objet de décor

Nous avions laissé la télévision à la fin des années 40 comme cet imposant meuble en bois trônant au milieu du salon. A partir des années 50, la télévision va se muer en objet décoratif.
publicité télévision Murphy années 50

Murphy lance sa gamme de téléviseurs colorés. Une télé n’a plus besoin d’être marron, elle peut être bleue, orange, verte, rouge, grise ou blanche.
publicité télévision Murphy années 50
Murphy n’est pas la seule marque à innover avec la couleur, General Electrics y va aussi de sa gamme Designer Series !
publicité télévision Philco années 50

Philco Slender Seventeener (1957)

L’autre grande nouveauté de cette décennie est que la télévision perd en volume. Elle devient ainsi facilement déplaçable (nous dirons « portable » un peu plus tard !).

publicité télévision Philco Slender Seventeener 1957

Tellement légère que Madame peut la porter sans problème !

RCA Victor Thin Twins
publicité télévision RCA Victor Thin Twins

Un pilote et une hôtesse de l’air pour illustrer la « portabilité » de la RCA Victor ?

Sony 8-301W (1960)

publicité télévision portable Sony 8-301W 1960

Voici la première télévision réellement portable ! C’est à dire fonctionnant à batterie, et qu’une fille peut déplacer à une main. Le japonais Sony a fait très fort dans la miniaturisation des composantes pour arriver à ce résultat.

publicité télévision portable Sony 8-301W 1960

Une très belle publicité déjà vue dans l’article sur le rétrofuturisme.

publicité télévision JVC videosphere 1970
Le design des téléviseurs atteint son paroxysme en 1970, en pleine hype de conquête spatiale, 2 ans après la sortie du film 2001 l’Odyssée de l’espace, 1 an après les premiers pas de l’homme sur la Lune. JVC commercialise son videosphere, ressemblant furieusement à un casque d’astronaute. Un marqueur d’une époque révolue fortement prisé des collectionneurs aujourd’hui.
publicité télévision JVC videosphere 1970

1950-1970: Et la couleur fût… mais mis longtemps à s’imposer

La télévision couleur n’est pas arrivée en un éclair. Il lui aura fallu près de 20 ans pour s’imposer définitivement.

Tout commence en 1950, lorsque 2 companies, RCA et CBS, proposent 2 systèmes distincts pour une diffusion d’image en couleur. C’est finalement RCA qui gagnera cette bataille de la couleur, car son système est rétrocompatible avec les postes de télévision noir & blanc.

Admiral TV (1950)

publicité télévision Admiral TV 1950

En cette même année 1950, certains téléviseurs comme le Admiral TV se vantent de leur compatibilité avec les programme UHF (Ultra Haute Fréquence), fréquences sur lesquelles seront diffusés les programmes couleurs. D’où le slogan « prêt pour le futur ». Car il faudra attendre le 25 juin 1951 pour qu’une audience très restreinte aux Etats-Unis puisse voir le tout premier programme couleur sur CBS. L’offre de programmes couleurs demeure cependant très restreinte pendant une bonne dizaine d’année, jusqu’au milieu des années 60 où la majorité des prime-times américains sont désormais diffusés en couleur. Dès lors, la demande pour les télévisions couleur augmente, les prix diminuent, et le public américain devient pionnier en la matière.

Quoi de mieux qu’un Clown pour promouvoir la télévision couleur !
publicités tv couleur - années 60

Les JOs de 1968 comme argument de vente pour des télévisions couleur. Comme souvent par la suite, les grandes compétitions sportives seront l’occasion pour les foyers de mettre à jour son équipement selon le dernier cri (format 16/9, écran plat, haute définition…)

Et en France ?

La couleur a mis très longtemps avant d’arriver dans l’hexagone puisqu’il faudra attendre le 1er Octobre 1967 pour voir en direct le passage à la couleur de la 2ème chaîne, qui a vu le jour 3 ans plus tôt (dur à croire pour les jeunes d’aujourd’hui, mais il n’y avait qu’une seule chaîne en France avant 1964 !).

Il n’y a pas à dire, les programmes respiraient le fun dans les années 60 !

La 3ème chaîne fait son apparition en 1972. C’est la première chaîne française toute en couleur ! Voici les premières minutes de son inauguration, avec son dégueulis de couleurs psychédéliques !

Années 80-90 : toujours plus grand, toujours plus petit, toujours plus plat

La décennie des extrêmes ! Si la micro-informatique fait une entrée fracassante dans les foyers, le poste de tv est déjà bien installé et doit sans cesse innover pour continuer à se vendre.

C’est en ce contexte que voit le jour en 1983 le Zenith Space Screen 45 (114cm de diamètre !), avec son écran géant rétractable. Le parfait compromis pour Monsieur qui veut un écran géant, et Madame, qui ne veut pas que la télévision envahisse son salon… Et si on parlait de cet imposant meuble sur lequel on ne peut rien poser ?

Et à l’autre extrémité du spectre, voici la première montre télévision par le Japonais Seiko en 1983, rendue possible par la technologie LCD (Liquid Crystal Display) et un placement produit mémorable dans le James Bond Octopussy !

Philips Flat screen TV (1987)

Cette décennie voit aussi l’arrivée sur le marché des écrans plats. Attention, écran plat ne veut pas dire télévision plate ! Pour cela, il faudra attendre la fin des années 90 !

Philips Flat screen TV (1998)

Et c’est une nouvelle fois Philip’s que l’on retrouve dans cette publicité où la télévision s’accroche au mur tel un (lourd) tableau. A 20 000 € à son lancement en 1998, ça en fait un précieux tableau !

De 2000 à aujourd’hui : entre vraies innovations et modes passagères

Philips Ambilight

Nous sommes au milieu des années 2000. Ca y est, les télévisions sont devenues plates et sont pour la plupart compatibles avec les programmes haute définition, permettant d’augmenter encore plus la largeur de l’écran et l’immersion dans le contenu. Et si on faisait sortir l’image de son cadre ?

Avec Ambilight, l’arrière de la TV diffuse une couleur s’adaptant en fonction de l’image, renforçant la sensation d’immersion. Une utilisation agréable, mais pas une nouveauté révolutionnaire…

Le flop de la 3D

La technologie 3D n’a pourtant rien de nouveau, John Baird faisait déjà des essais de projection 3D dans les années 1920, et de nombreux films en 3D furent produits dans les années 50. Mais… portée par le succès du film Avatar (2009), l’industrie du cinéma et les constructeurs de télévisions ont senti le vent de l’innovation au tournant des années 2010. C’est simple, la première révolution était le passage à la couleur, la deuxième sera le passage à la 3D !

Grosse erreur ! La 3D s’est une nouvelle fois plantée. Les raisons ? La même depuis toujours ! Les lunettes indispensables pour chaque personne se trouvant derrière le poste. Voir un programme en 3D demande une immersion intégrale, dans l’obscurité, asociale, peu compatible avec notre façon de consommer la télévision au quotidien. Sans compter les migraines que vous risquez d’attraper. Bref, la 3D a toujours les mêmes défauts. On la reverra peut-être dans quelques années lorsqu’elle s’affranchira définitivement des lunettes.

Le flop des TV incurvées

C’était l’attraction du CES 2013. Samsung et LG y présentèrent leurs premiers modèles de téléviseurs incurvés. L’idée est simple : notre champ de vision est incurvé, une image incurvée permettra donc une meilleure immersion !

L’échec était une nouvelle fois prévisible ! Tout comme la TV 3D, la TV incurvée ne comprend pas le côté sociale de la télévision au centre du salon ! Seule la personne assise au centre aura droit à l’immersion. Tentez de voir un film à 3 et vous ferez 2 malheureux.

Et finalement le succès des Smart TV !

Voici la vrai révolution tant attendue. Oh surprise, elle n’a rien à voir avec la qualité d’image. Tout comme la 3D, c’est au tournant des années 2010 que les premières Smart TV font leur apparition. En pleine révolution du smartphone, la télévision devient également un objet connecté. Votre télévision est désormais une tablette géante. A défaut d’être tactile, votre télécommande la pilote. On ne voit désormais plus la télévision à la télévision ! L’heure est au contenu personnalisé. Les applications telles que YouTube ou Netflix ont changé la donne.

L’immersion par la qualité du contenu, et non par la prouesse technologique. Voici la leçon à retenir ! A ce jour, il est possible de s’offrir une Smart TV pour moins de 300 €. Comment les constructeurs arrivent-ils à baisser les prix si bas ? Grâce à vos données personnelles récupérées par votre Smart TV, revendues aux plus offrant pour vous proposer des publicités toujours plus ciblées. Hé oui, votre Smart TV vous espionne !

Que nous réserve le futur ?

Les nouvelles générations de « Wallpaper » télévisions ne sont pas plus épaisses qu’une carte de crédit. Il n’y a donc plus trop de progrès possible à ce niveau !

Le minimalisme étant la grande tendance du moment, la télévision cherche donc à disparaître, ou du moins se fondre dans votre décor.

Alors que l’Ambilight cherchait à faire sortir la télévision de son cadre il y a 15 ans, l’Ambiant mode de 2020 fait désormais fondre votre télévision dans son décor tel un caméléon ! Une fonction sympa que l’on mettra une fois pour épater la galerie, mais que l’on oubliera rapidement au long terme.

Autre façon de faire disparaître la télévision : faire littéralement disparaître la télévision…

Voici la sensation du CES 2019 : la télévision enroulable par LG ! Au prix modique de 60 000 €… Plus besoin de mur pour y accrocher la télévision, ce qui peut être pratique dans un loft de milliardaire. Pas sûr cependant que cela soit une révolution pour l’appartement de Monsieur Tout le Monde, mais imaginez par contre le champ de possibilités qu’un écran pliable offre à l’univers des smartphones

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Recevez les nouveaux articles !